LOGO Doctinet

Annuaire du Conseil National - de l'Ordre des Médecins - de l'Ordre des Sages-Femmes

Fin 2012, un frottis et une colposcopie ont montré un papilloma virus avec une dysplasie de bas grade traitée par cautérisation par mon gynécologue.
Les frottis suivants sont normaux.
Fin 2014, le frottis montre une inflammation de type ASC-US, traitée localement par des ovules.
En mars et avril 2015, un nouveau frottis annuel et une colposcopie montrent une dysplasie de bas grade, ainsi qu'une infection à Uréaplasma (traitée par Vibramycine et Gynophillus). Les biopsies ("pour récidive de la CIN1) ont pour conclusions "Sont d'aspect comparable, et intéressent une muqueuse peu modifiée, absence de lésion dysplasique ou vitro induite".
En juin 2015, une vaporisation laser est réalisée.
En janvier 2016, le frottis "semble montrer quelques modifications cellulaires au niveau du col", une colposcopie est réalisée et le médecin conclue que ce sont des résidus de cellules, et qu'un contrôle sera effectué six mois plus tard.

A ce jour, je suis sous contraception Adepal depuis 3 mois, et observe des saignements assez abondants environ toutes les 2 semaines (de même quantité que des menstruations).
A l'heure actuelle, j'en suis au milieu de ma plaquette, et j'ai des saignements depuis samedi dernier.
De plus, j'ai une douleur permanente du côté droit (au niveau de l'ovaire semblerait-il), irradiant dans la cuisse et jambe droite.

Sachant que le dernier frottis semblait montrer des anomalies cellulaires et date de plus de 6 mois, est-il possible que cela soit une nouvelle récidive du Papilloma Virus ?

J'ai bien conscience qu'un frottis est nécessaire pour confirmer un quelconque diagnostic, néanmoins avec les saignements actuels mon gynécologue ne peut pas le pratiquer et n'a pu prévoir mon prochain rendez-vous qu'en août.
A ce jour, en dehors des douleurs permanentes et des saignements, cela génère une certaine anxiété, car ne pas savoir reste très contraignant, puisque j'ai cru comprendre que le Papilloma Virus est assez cyclique et peut revenir de manière récurrente.
Selon vous, quelle serait la meilleure marche à suivre, sachant que je peux difficilement rester indéfiniment avec ces douleurs, ceci étant assez pénible notamment sur le plan professionnel ?

 

 

 

Sur votre historique, tout me semble cohérent de la fin 2012 à janvier 2016 et la décision de pratiquer un contrôle 6 mois plus tard, donc maintenant...

Vos questions précises sont :

  • Sachant que le dernier frottis semblait montrer des anomalies cellulaires et date de plus de 6 mois, est-il possible que cela soit une nouvelle récidive du Papilloma Virus ? Oui, cela reste toujours une possibilité... Mais la seule présence du virus ou de lésions de type 1 n'expliqueraient pas à elles seules la présence d'une douleur permanente et de saignements...
  • Selon vous, quelle serait la meilleure marche à suivre, sachant que je peux difficilement rester indéfiniment avec ces douleurs, ceci étant assez pénible notamment sur le plan professionnel ?Pour moi, il faudrait refaire un prélèvement vaginal à la recherche d'une infection bactérienne ; faire un test de grossesse (fausse couche ? Grossesse extra-utérine ?) ; faire une échographie (Kyste ovarien ? Fibrome utérin ?)... et un frottis de contrôle une fois tous ces examens effectués, en dehors de tout saignement...

 

Pour quels motifs téléconsulter ?

Etes-vous médecin ou sage-femme ? Rejoignez-nous !

Troubles digestifs

  • Brûlures d’estomac et reflux
  • Gastro-entérite simple de l’adulte
  • Diarrhées ou vomissements
  • Constipation

 

Troubles psychiatriques

  • Anxiété
  • Dépression
  • Troubles du sommeil
  • Surmenage
  • Arrêt du tabac ou de l’alcool.

Affections ORL et ophtalmologiques

  • Mal de gorge
  • Sinusite
  • Nez bouché
  • Rhume et syndrome grippal
  • Conjonctivite 

 

Suivi sage-femme

  • ENtretien prénatal précoce à partir du premier trimestre
  • Séances de préparation à la naissance et à la parentalité
  • Bilan valorisant les missions de prévention

Affections uro-gynécologiques

  • Découverte d'une grossesse
  • Cystite, infection urinaire non compliquée
  • Stérilité, infertilité
  • Douleur chronique

Consultation de suivi

  • Réévaluation du patient après une consultation en présentiel
  • Renouvellement d'ordonnance
  • Lecture de résultats d'examens biologiques ou radiologiques
  • Sevrage tabagique
  • Découverte d'une grossesse

Affections diverses

  • Troubles du sommeil
  • Effet secondaire médicamenteux
  • Rédaction d'un certificat médical
  • Prescription de vaccins
  • Acné

Doctinet en chiffres

0
téléconsultations
0
Médecins
0
Sages-femmes
0
Followers sur Twitter
0
des bénéfices réinvestis

 

Mentions légales 

Conditions Générales d'Utilisation 

Politique de protection des données et engagement RGPD 

Utilisation des cookies

Copyright © 2014 DOCTINET Info tous droits réservés

11 Place de la Nation, 75011 Paris

 

Plusieurs plateformes internet de téléconsultation existent aujourd’hui (Doctolib, Livi, Hellocare, Qare, Medaviz, Mesdocteurs, Feelae, Medicitus, Zava, Concilio, Consulib, Medadom, Maiia, Doctocare, MaQuestionMédicale...) et présentent un choix de medecins, leurs photos ainsi que leurs disponibilités. Bien que la médecine devient de plus en plus numérique, son pilier principal restera toujours l'humain. Les téléconsultations via WhatsApp, Zoom, Skype ou FaceTime sont considérées en France comme étant insuffisamment sécurisées.

Seule Doctinet Info est une plateforme de téléconsultation 100% conçue et gérée par des médecins, en totale indépendance.

Plan du site XML

En haut
En bas

RGPD : Ce site utilise des cookies. L'utilisateur peut effacer librement les cookies de son navigateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de protection des données.