LOGO Doctinet

Annuaire du Conseil National - de l'Ordre des Médecins - de l'Ordre des Sages-Femmes

ouverture externe en varusIntérêt des manipulations

Les manipulations ostéopathiques créent un écartement bref des surfaces articulaires focalisé sur l’un des compartiments du genou, ce qui permet de favoriser un repositionnement méniscal correct entre le condyle fémoral et la glène tibiale. On peut ainsi distinguer des manœuvres pour le ménisque interne et d’autres pour le ménisque externe.

Cette théorie est étayée par des études biomécaniques. Ainsi, la manipulation agit sur le phénomène de coincement méniscal mais pas sur une éventuelle lésion anatomique. Dans le cas d’une pathologie fonctionnelle pure, sans lésion tissulaire, les manipulations ostéopathiques permettent la “normalisation” de la mobilité méniscale. Mais dans le cas d’une pathologie lésionnelle, l’action de la correction est purement symptomatique sur le phénomène de blocage.

{f90filter Article1 HIDE}Article réservé aux abonnés{/f90filter}

{f90filter Article1 SHOW}

Néanmoins, il faut prendre en compte le fait que le ménisque, qui est une structure non vascularisée en son centre, possède des plexus capillaires dans sa périphérie. Il existe donc un certain potentiel de cicatrisation, si la lésion est de petite taille et si elle siège près de la périphérie du ménisque ou près des cornes antérieure ou postérieure. Dans ces cas, l’application d’une correction ostéopathique n’est pas dangereuse, elle redonne au ménisque une fonction proche de la normale et peut favoriser la cicatrisation d’une petite lésion méniscale périphérique qu’il serait exagéré de faire opérer.

 

 

Manipulations méniscales en extension

Les manipulations en extension sont les plus classiques. Elles s’adressent aux blocages avec limitation non douloureuse de l’extension. En effet, la règle de la non-douleur doit être appliquée dans tous les cas. Si l’extension est à la fois limitée et douloureuse, une autre technique de manipulation sera réalisée.

Exemple de manipulation à bras de levier long pour une dysfonction du ménisque interne avec limitation de l’extension

Le patient est allongé sur le dos, le membre inférieur à traiter près du bord de la table. Le médecin-ostéopathe se positionne du même côté. Le genou est placé à 90° de flexion, contre le sternum du praticien. Les contacts digitaux doivent être très précis. Il doit y avoir trois zones de contact entre le patient et le praticien : deux manuels et un sternal, pour que la manœuvre soit parfaitement contrôlée.

Le genou est ensuite placé en général en rotation interne, le praticien choisissant la rotation non douloureuse. La règle de la non-douleur est intangible en ostéopathie.

Le jeu corporel du praticien place le genou en position d’“ouverture” de l’interligne interne. Cette décompression du compartiment interne n’est jamais douloureuse en l’absence de lésion ligamentaire associée du plan interne ou du ligament croisé antérieur, qui aura été systématiquement recherchée et éliminée au préalable par l’examen clinique. Une entorse fraîche du genou associée à la lésion méniscale contre-indique formellement ce type de manipulation. Cette éventualité est fréquente chez le skieur.

La combinaison de la rotation du genou et de l’”ouverture interne” permet la mise en tension des éléments capsulo-ligamentaires internes. Puis, le praticien va amener rapidement le genou en extension. Le patient doit être totalement relâché pendant toute la succession des manœuvres afin de ne pas freiner le mouvement. Cette détente du patient, constamment recherchée, est conditionnée par l’attitude et la technicité du médecin-ostéopathe. Pour permettre un contrôle optimal de sa manœuvre, le thorax du praticien doit accompagner le genou jusqu’au bout de l’extension. C’est l’accélération de la vitesse d’extension qui produit le repositionnement méniscal (thrust).

Après l’exécution de la manoeuvre, un nouveau test d’extension du genou sera pratiqué pour vérifier l’efficacité de la manipulation.

 

Ouverture interne

« Ouverture » interne

thrust en extension

« Thrust » en extension

Manipulation à bras de levier court

Une seconde technique utilise des contacts différents : la jambe est placée dans l’aisselle tandis que la “main interne” contrôle l’interligne interne. Le pouce de la “main externe” est placée sous le pôle inférieur de la rotule. Là encore, il doit exister trois zones de contact entre patient et praticien pour que la technique soit sûre. La rotation du genou reste indifférente au cours de la manoeuvre. Le premier temps est la réalisation d’une “ouverture” articulaire interne puis, le médecin-ostéopathe va porter le genou en extension, d’abord lentement dans les premiers degrés, puis en accélérant la vitesse du mouvement. Lors des derniers degrés d’extension, une traction axiale très contrôlée est effectuée.

ouverture interne 2

« Ouverture » interne

thrust 2

« Thrust »

Les deux techniques précédentes peuvent être adaptées au traitement d’un blocage méniscal externe.


ouverture externe en varus

« Ouverture » externe en varus

thrust en extension 2

« Thrust » en extension

 

Conclusion

Les manipulations ostéopathiques, dont nous venons de voir quelques exemples, peuvent présenter un grand intérêt thérapeutique dans les blocages du genou d’origine méniscale. Il s’agit d’une méthode traditionnelle qui, bien indiquée et bien pratiquée, rend service à de nombreux patients. Mais cela suppose un diagnostic précis et une technique sûre. La connaissance précise de la pathologie de l’appareil locomoteur est indispensable.

 

Sources

1 - ARNOCZKY S.P., WARREN R.F. - Microvasculature of the human meniscus - Am. J. Sports med. 1982, 10, 90-95.

2 - BEAUPRE A., CHOUKROUN R, GUIDOUIN R. et coll. - Les ménisques du genou. Etude en microscopie électronique à balayage et corrélation biomécanique.- Rev. Chir. Orthop. 1981, 67, 713-719

3 - FERRER-ROCA O., VILALTA C. - Lesions of the meniscus. Clin. Orthop. 1980, 146, 289 - 300-

4 - GREENMAN Ph. - Université de médecine manuelle ostéopathique de Chicago-U.S.A.: “Principles of Manual Medecine” second edition -1996- Williams & Wilkins

5 - KAPANDJI A. - Le genou. Physiologie articulaire. 1987. Maloine. Paris

6 - TRILLAT A. - Lésions traumatiques du ménisque interne du genou, classification anatomique et diagnostic clinique. Rev. Chir. Orthop. 1962, 48, 551-560.

{/f90filter}

 

A lire aussi

 

Pour quels motifs téléconsulter ?

Etes-vous médecin ou sage-femme ? Rejoignez-nous !

Troubles digestifs

  • Brûlures d’estomac et reflux
  • Gastro-entérite simple de l’adulte
  • Diarrhées ou vomissements
  • Constipation

 

Troubles psychiatriques

  • Anxiété
  • Dépression
  • Troubles du sommeil
  • Surmenage
  • Arrêt du tabac ou de l’alcool.

Affections ORL et ophtalmologiques

  • Mal de gorge
  • Sinusite
  • Nez bouché
  • Rhume et syndrome grippal
  • Conjonctivite 

 

Suivi sage-femme

  • ENtretien prénatal précoce à partir du premier trimestre
  • Séances de préparation à la naissance et à la parentalité
  • Bilan valorisant les missions de prévention

Affections uro-gynécologiques

  • Découverte d'une grossesse
  • Cystite, infection urinaire non compliquée
  • Stérilité, infertilité
  • Douleur chronique

Consultation de suivi

  • Réévaluation du patient après une consultation en présentiel
  • Renouvellement d'ordonnance
  • Lecture de résultats d'examens biologiques ou radiologiques
  • Sevrage tabagique
  • Découverte d'une grossesse

Affections diverses

  • Troubles du sommeil
  • Effet secondaire médicamenteux
  • Rédaction d'un certificat médical
  • Prescription de vaccins
  • Acné

Doctinet en chiffres

0
téléconsultations
0
Médecins
0
Sages-femmes
0
Followers sur Twitter
0
des bénéfices réinvestis

 

Mentions légales 

Conditions Générales d'Utilisation 

Politique de protection des données et engagement RGPD 

Utilisation des cookies

Copyright © 2014 DOCTINET Info tous droits réservés

11 Place de la Nation, 75011 Paris

 

Plusieurs plateformes internet de téléconsultation existent aujourd’hui (Doctolib, Livi, Hellocare, Qare, Medaviz, Mesdocteurs, Feelae, Medicitus, Zava, Concilio, Consulib, Medadom, Maiia, Doctocare, MaQuestionMédicale...) et présentent un choix de medecins, leurs photos ainsi que leurs disponibilités. Bien que la médecine devient de plus en plus numérique, son pilier principal restera toujours l'humain. Les téléconsultations via WhatsApp, Zoom, Skype ou FaceTime sont considérées en France comme étant insuffisamment sécurisées.

Seule Doctinet Info est une plateforme de téléconsultation 100% conçue et gérée par des médecins, en totale indépendance.

Plan du site XML

En haut
En bas

RGPD : Ce site utilise des cookies. L'utilisateur peut effacer librement les cookies de son navigateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de protection des données.